Parcours professionnel

Voici un apperçu rapide de la petite histoire professionnelle de Carl de Billy.

L’enfance avec Commodore Vic20 & 64

Carl de Billy est un passionné de technologies en général et d’informatique en spécifique.  Dès son tout jeune âge il s’est intéressé aux premiers ordinateurs Commodore VIC-20, suivi d’un Commodore 64 avec des cassettes jusqu’à ce qu’il soit capable d’y connecter le légendaire lecteur de disquettes de 5 pouces 1541.

L’adolescence avec le PC

Quelques années plus tard, il fit le saut dans le monde du PC avec un ordinateur à processeur Nec V20 de 12MHz!  C’était le dernier cri… jusqu’à son B&T Polar 80286.

C’est sur cet ordinateur qu’il mis en place son premier BBS à la maison, qui était, à l’origine, sur plusieurs disquettes – les disques durs étaient trop chers et utilisait le logiciel WWIV.

Concept Informatique enr, la première entreprise

C’est à ce moment, à 14 ans, qu’il fonda sa première entreprise avec des amis, appelée Concept Informatique enr.  Cette entreprise lui a permis de vendre une quantité tout de même impressionnante d’ordinateurs malgré le fait qu’elle était situé dans le sous-sol de la maison familiale.  Ce fut également le début de la programmation à contrat avec de petits logiciels de gestion programmés d’abord en Turbo Pascal, en Borland C++ et ensuite en Clarion Database Developper.  C’était le bon vieux temps des fichiers DBF.

Devenu adulte chez Cara Informatique

C’est en 1992 que Carl décida de mettre fin à l’aventure de Concept Informatique pour joindre le compétiteur Cara Informatique.  Une entreprise sérieuse de développement informatique et de vente d’ordinateurs à Victoriaville.  Il y alla d’abord en tant qu’administrateur du Babillard Électronique (ancètre du site web qu’on pouvait atteindre par modem) de la compagnie.  Au fil de sa présence, il eu de plus en plus de petits contrats et fini par devenir actionnaire de l’entreprise.

L’aventure se poursuit avec Somum inc, spécialisée en téléphonie

En 1998, lorsque Cara Informatique ferma ses portes, Carl passait déjà la majeure partie de son temps à l’entreprise Somum, acquise l’année précédente.  Somum existait depuis déjà plus d’une dizaine d’années, mais souffrait d’un retard technologique et tout était à refaire.

C’est là que Carl fit ses premières démonstrations de capacités d’architecture.  Il imagina d’abord une ambitieuse plateforme applicative distribuée pour les logiciels DOS de la compagnie, qu’il migra à Windows dès 1999.  Sa robustesse était telle que l’entreprise tourne toujours aujourd’hui avec cette architecture.

Vendu partout au Canada et dans plusieurs pays d’Europe, les logiciels de Somum s’adressent au marché de la sécurité publique et des mesures d’urgence.

Cependant en 2001, une divergence d’opinion entre Carl et Stéphane Carrière, l’autre actionnaire de l’entreprise, le força à vendre sa participation dans l’entreprise et à terminer subitement l’aventure Somum alors que les produits étaient maintenant mis à jour technologiquement.

Le projet fou de Logiciels Action / LogAct Software

Profitant d’une niche de marché encore vierge au Québec, Carl mis au point le logiciel Action/Réponse avec son ami et collègue de longue date Sylvain Provencher.

Plusieurs centres d’appels spécialisés au Québec adoptèrent le logiciel Action/Réponse et l’utilisent toujours aujourd’hui.

L’entreprise fut vendue à Nobelia en 2003, entreprise victoriavilloise qui fut elle-même vendue à IsacSoft quelques mois plus tard.  Depuis elle s’est séparée de IsacSoft et s’appelle Vertisoft PME.

Fini la région, on attaque Montréal en 2004

C’est effectivement en janvier 2004 que Carl débarque à Montréal.  Il s’est trouvé un poste de programmeur web chez Diesel Marketing (rebatisée Sidlee depuis).  Ce fut la première fois que Carl fut confronté à la réalité « de la grande ville » en informatique.

Rapidement il se fit une place dans le domaine tout de même petit des programmeurs Microsoft de Montréal.  Assez pour se faire recruter par Nurun (filiale de Québécor) en tant qu’architecte web en 2005.

C’est chez Nurun où Carl a pu exploiter le plein potentiel de l’expérience acquise jusque là pour des projets d’envergure.  Il y était l’architecture principal de sites webs importants tels que celui d’Archambault, Brault & Martineau, L’Oréal Canada et Loews Hotels, en plus de participer à plusieurs comités internes dédiés à l’amélioration continue et la veille technologique.

Avanquest Software

Après 3 ans chez Nurun, l’entreprise commençait à délaisser de plus en plus le développement informatique pour devenir de plus en plus une « agence web » qui s’intéressait davantage au design.  Ce fut l’occasion pour Carl d’explorer de nouveaux domaines et c’est là qu’il devint le gestionnaire-fondateur du bureau montréalais de développement d’Avanquest Software, l’un des plus important éditeur de logiciels au monde.

Ce bureau était principalement dédié à l’instauration des technologies WPF et Silverlight dans les pratiques de l’entreprise.

C’est là que Carl découvrit qu’il n’était pas adapté à un poste de gestionnaire et qu’il préféra l’aspect technique du développement informatique.  Il quitta donc Avanquest en février 2010.

Nventive, la startup qui explose

Début avril 2010, Carl join la petite équipe de nventive, une firme de développement informatique spécialisée dans l’accompagnement architectural de solutions à base de technologies Microsoft.

Peu de temps après, un ami de Carl référa à travers celui-ci le contrat de développement de l’application Flickr pour la toute nouvelle plateforme Windows Phone 7, en 2010.  L’entreprise de fit rapidement remarquer par Microsoft et commença à lui donner de plus en plus de contrats Windows Phone et de plus en plus gros.

Aujourd’hui Carl est toujours chez nventive et travaille depuis un moment déjà à l’élaboration de solutions basées sur Windows 8 et Windows Phone 8.  Il, depuis le temps, devenu l’employé avec la plus grande ancienneté.  L’entreprise compte maintenant près d’une centaine de salariés.

Bien sûr, Carl ne peut pas mentionner les projets sur lesquels il travaille en ce moment, car il s’agit de secrets professionnels.  Mais sachez qu’il est exceptionnellement privilégié et qu’il en savoure toutes les facettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unable to load the Are You a Human PlayThru™. Please contact the site owner to report the problem.